Limpot Est Il Juste Dissertation Format

Le texte suivant tente de répondre à la question ci-dessus et a été présenté à M. Benoit Hamon et avant de son election aussi à M. Emmanuel Macron:
Je pense que je suis parvenu de justifier l`idee de Mr. Jean Marc Ferry sur l’allocation universelle, mais je ne sais pas comment communiquer avec lui ni avec Mr Pierre Manent qui a également fait référence dans son livre « Cours familier de philosophie politique ».

La troisième voie socio-économique, ne est pas ni capitalisme ni socialism, mais juste la modalite de résoudre la question de la propriété, pour que le désir fondamental des personnes à naître libres et égaux on peut avoir une base économique solide et non pas seulement quelques bla, bla qui sont beau mais vraiment qui ne ont pas de cohérence.

J’ai un intérêt particulier pour « une troisième voie » par qui je considere la troisième voie de la évolution social-économique de l’humanité, un voie qui se trouvent entre le communisme et le capitalisme 
Donc premierement le postulat de La troisieme voie: Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits car il naissent et restent jusqu’à leur mort, et ceci de manière inaliénable, propriétaires de leur force de travail et propriétaires à parts égales des ressources naturelles dans les composantes non touchés par l’exploitation et la transformation de l’homme.
Et apres, quelque arguments minimales :
Nous allons vous proposer un texte qui présente des considérations portant sur les fondements d’une science économique qui aurait à sa base des postulats en tant que principes aussi bien économiques que moraux. Nous affirmons que la Troisième Voie de développement économique et social de l’Humanité que même si elle est souhaitée par beaucoup N’EXISTE PAS (encore), mais elle s’impose comme une NECESSITE.
Quelque chose qui s’impose donc comme une nécessité peut ne pas être reçu par ceux que ces questions concernent et parfois nous pensons même que nous sommes pas encore prêts pour cette Troisième Voie, plus précisément nous pensons que l’humanité n’est pas encore prête pour recevoir les axiomes que je propose, même si je suis convaincu que sans leur adoption elle va disparaître d’une façon ou d’une autre, pas forcement d’une manière totale, mais très certainement en tant que civilisation, tel que c’est présenté dans des divers films fantastiques et apocalyptiques.
J’ai préparé un court énoncé avec lequel je vais conclure, avec la présentation du desiderata social le plus profond, et ont peut prouver que c’est grâce à son application que le développement positif de notre civilisation à eu lieu.
Ceci apparaît de manière plus explicite au cours du XVIIIe siècle au Etats-Unis chez ses pères fondateurs, qui comme Philip Mazzei ont affirmé « Tous les hommes sont créés égaux » pour mieux légiférer cette proposition dans l’introduction de la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis d’Amériques, écrite par Thomas Jefferson en 1776, qui dit textuellement :
« Tous les hommes sont créés égaux; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur ».
Par la suite les textes devient plus précis et plus proches d’une formulation juridique : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits » et « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ».
Ces mots figurent au frontispice de deux plus grands textes de l’humanité, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, 26 août 1789 et la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée par l´Assemblée générale des Nations unies dans sa résolution du 10 décembre 1948.
Nous soutenons que même si ces mots restent au stade de desiderata, le développement positif de la civilisation a dépendu du degré d’application de ces principes et il est évident que cet état de fait à été maximal à l’endroit où ces idées ont vu le jours, c’est-à-dire au Etats-Unis et dans l’occident européen.
Les sciences économiques n’ont pas réussi encore à fonder ces desideratas de la raison et du coeur des hommes, même si c’est tellement simple de les fonder de manière économique, ainsi tout devient à notre sens comme l’oeuf de Colomb.
Donc, les axiomes qui doivent fonder de manière économique et juridique le desiderata exposé ci-dessus en posant les fondations du développement des sciences économiques, que nous allons appeler la Troisième Voie de développement de l’Humanité, sont :
Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits car il naissent et restent jusqu’à leur mort, et ceci de manière inaliénable, propriétaires de leur force de travail et propriétaires à parts égales des ressources naturelles dans les composantes non touchés par l’exploitation et la transformation de l’homme.
Bien entendu, c’est à la charge des spécialistes des sciences économiques d’appliquer de tels axiomes, s’ils les acceptent, car un axiome n’a pas besoin d’être démontré, il nous suffit de l’accepter et l’appliquer, en créant par la même occasion les bases théoriques d’implémentation sociale de la Troisième Voie, visage humain de la globalisation opposé au rictus mauvais de l’hypocrisie diabolique destructif.

 Je crois que le revenue universele est un droit et non un obligation ou un genre de protection sociale et je le réaffirme : le revenu universel d’existence sera le nouveau pilier de la protection sociale de demain. La Troisieme voie change fondamentale le sistem economico-social . Un nouvel science economique est a refaire et le revenue universele est un consequence naturelle de cela.

Et je ajoute: Je ai indiqué parmi les postulats de cette théorie, comme le veritable postulat qui garantit l’égalité dans la liberté des personnes, le principe de la propriété commune sur des ressources naturelles de qui, je pense, on peut déduire de la proposition de Jean-Marc Ferry qui dans son “L’allocation universelle” (1995) suggère donc ce qu’il a appelé «allocation universelle» de la citoyenneté, qu’il définit comme suit: «La répartition des revenus primaires sociale égalitaire sans condition, comme un revenu de citoyenneté”. Si vous pouvez également prendre l’initiative, dit Ferry “droit au travail doit cesser d’être hypocrite.”
Les fondements économique de revenu-de-base-garanti, est ce postulat qui nous le proposons pour la Troisième Voie de développement économique et social de l’Humanité et je le repete : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits car il naissent et restent jusqu’à leur mort, et ceci de manière inaliénable, propriétaires de leur force de travail et propriétaires à parts égales des ressources naturelles dans les composantes non touchés par l’exploitation et la transformation de l’homme. » Donc la la propriété commune des ressources naturelles est la solution corecte et la justification de cette proposition pour l`inconditionnel.
Nous croyons également et que cette proposition de revenu de base en France et en fait partout , revenu qui n’est pas un moyen de bienfaisance sociale, mais un droit, resultent aussi de ce postulat.
Je crois que pour la question ecologique est assez de presenter le axiome de ecologie tant que probleme sociale et economique strictement descendante de la propriété commune sur les ressources naturelles : nul ne peut pas être exonere de la responsabilité incombant à l’utilisation et a la protection des actifs naturels.
Merci pour votre atention

Je dois ajouter que de principe: 
Le communisme en introduisant complètement la socialisation de la production a fais une seule bonne chose en introduisant de cette maniere dans la propriété commune aussi les resurses naturelle en leur qualité des objets de la main-d’œuvre . Toutefois on doit dire le communisme a etait et est une catastrophe, un désastre pour la liberté humaine, Tout en prétendant respecter la liberté individuelle, cette propriete commune totale sur le moyens de productions, est en fait ce qui fait que les travailleurs restent seulement des outils sociales et que la dictature etre la regle.
Le capitalisme est mauvais seulement pour que dans ce domaine il ne reconnais pas de la propriété commune des ressources naturelles mais le reste est ok et il peut être dirigé vers une « Le troisième voie », voie que nous pouvons aussi appeler humanisme socio-économique.
Par des mesures empiriques comme plusieurs corrections apportées au bon fonctionnement de la distribution etc, il est en present plus près de la notion de revenue universele ( UBI).”

Plus vous trouveront sur mon blog:http://ionceldomn.blogspot.ro/…/postulates-of-economics… .

 ion adrian 20 septembre 2017 Répondre

Document: Le principe de l'égalité devant l'impôt, dissertation en finances publiques. Seulement la première partie et le plan de la seconde Extrait: C'est au nom de la justice fiscale qu'a été proclamé le principe de l'égalité devant l'impôt. Il est un des principes fondamentaux, à portée constitutionnelle, du droit fiscal. Plan: I ? Le principe d'égalité et son application

[...] 17/12/2006 Principe de l'égalité devant l'impôt au nom de la justice fiscale qu'a été proclamé le principe de l'égalité devant l'impôt. Il est un des principes fondamentaux, à portée constitutionnelle, du droit fiscal. Commentaire [Sylvie1] : L'i dée de justice n'ayant pas de valeur absolue, il n'existe pas d'accord sur les conditions que doit remplir l'impôt pour être juste I Le principe d'égalité et son application Ce principe non seulement une portée juridique, mais également politique, économique et sociale. A Le principe d'égalité en matière fiscale En matière fiscale, ce principe peut se dissocier en deux principes constitutionnels : l'égalité devant la loi et l'égalité devant les charges publiques - Egalité devant la loi Egalité fiscale = égalité devant la loi fiscale : art DDHC repris à l'article 1er de la Constitution de 1958 : - Extrait art de la DDHC : La loi doit être la même pour tous - Extrait art. [...]


[...] ZORDAN 17/12/2006 II Limites et perspectives du principe A Les limites Les portées politiques, économiques et sociales du principe d'égalité sont parfois contradictoires de la notion de justice qui lui est associée. L'évasion fiscale Keynes B Les perspectives Commentaire [Sylvie5] : Il prôna l'intervention de l'état pour corriger les comportements et les anticipation ; exemple : une relance de la consommation , une baisse du taux d'intérêt et un accroissement des investissement public pour assurer le plein emploi (1883-1946 - Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie 1936). [...]


[...] B L'application du principe Le Conseil Constitutionnel comme le Conseil d'Etat ont été vigilants quant au respect du principe d'égalité devant l'impôt. Le Conseil Constitutionnel CC prononce des décisions d'annulation : DC du 27/12/1973 relative à la taxation d'office, DC du 1/07/1986 relative au délai de reprise, DC du 21/06/1993 sur la CSG. Cependant, il admet que la législation peut prendre en compte les particularités liées à l'activité des contribuables, DC du 29/12/1983 portant sur les exonérations fiscales, ou à des conditions géographiques et économiques singulières (DOM). [...]


[...] Ainsi la loi ne peut créer de discriminations entre les citoyens et doit s'appliquer de manière identique à tout contribuable placé dans la même situation. Commentaire [Sylvie2] : Elle s'enracine dans le principe d'égalité devant la loi tel que proclamé à l'art DDHC et repris à l'art 1er Const. 04/10/ - Egalité devant les charges publiques Ce principe vise l'impôt, qui doit être juste : - Art de la DDHC : Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés. [...]

0 thoughts on “Limpot Est Il Juste Dissertation Format

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *